Bali

Un mois de surf-trip sur le Bukit

L’idée de partir en surf trip à Bali me trottait dans la tête depuis très longtemps. C’est pourquoi en avril-mai 2016, Edouard et moi avons décidé de partir à Bali pendant 1 mois. Nous avions convenu de partir du 13 juillet au 11 août 2016.

Je vais vous présenter mon récit de voyage ainsi que mes différents conseils pour partir dans de bonnes conditions. Bali est une île merveilleuse, j’ai déjà écris un article sur les raisons pour lesquelles vous devez absolument partir à Bali ! En effet c’est l’endroit incontournable pour tout surfeur ou bodyboardeur. Particulièrement, le coté ouest de l’île possède la plus forte concentration de spots de qualité et de « gauche »* dite « World class ». 

*Une « gauche » est une vague qui déferle vers la gauche du point de vue du surfeur, c’est-à-dire vers la droite vu de la plage.

Avant le départ pour Bali

Avant toute chose, je vous conseille de bien préparer votre voyage et votre budget. Vérifiez bien que votre passeport soit valide de plus de 6 mois après votre retour et faites la demande du permis de conduire international à la préfecture le plus tôt possible (comptez 2 semaines pour l’obtenir). Ca vous évitera de donner des billets de 50 000 ou 100 000 roupies à la police locale. Pour ce qui est du visa, si vous partez moins de 30 jours vous n’avez pas à vous en préoccuper. En effet depuis juillet 2015, le visa touristique est gratuit pour les ressortissants français. Au niveau du budget, je vous conseille d’établir un budget précis. Avec Edouard nous avions compté 1500€ chacun. Ca peut paraître cher mais finalement ce qui nous a coûté le plus cher est le billet d’avion. 

Budget Bali
Budget Bali

Billet d’avion :

Pour le billet d’avion, on s’y est pris un petit peu en retard, il était difficile de trouver un billet à moins de 1200€ pour Bordeaux – Denpasar (Bali) avec des Board-Bag. Effectivement, aujourd’hui beaucoup de compagnies aériennes facturent le transport de votre planche de surf ou de bodyboard, mais il existe encore des compagnies où il n’y a aucun frais. C’est pourquoi nous avons privilégié le vol long courrier avec Air France-KLM puisque la compagnie ne facture plus le transport des housses de surf depuis 2015 !

Concernant l’itinéraire nous avons donc été astucieux, plutôt que d’arriver directement à Denpasar, nous avons fait le choix de faire Bordeaux – Jakarta. Nous avons donc payé seulement 830€ A/R par personne, avec 30 kilos en soute et 12 kilos en bagage à mains, ce qui était largement suffisant pour nous deux. Ensuite à Jakarta nous avons pris un vol intérieur avec la compagnie Air Asia pour effectuer Jakarta – Denpasar à 80€ A/R par personne, avec 30 kilos en soute et 7 kilos en bagage à mains (mais ils ne vérifient pas le poids de votre bagage à main 😉).

Ainsi avec cette méthode nous avons économisé 300€; ce qui n’est pas négligeable. La durée totale de transit était de 25 heures.

Vol KLM
Vol KLM – Bordeaux to Jakarta
Vol air asia
Vol intérieur Air Asia

Je vous conseille d’utiliser les comparateurs de vol pour trouver les meilleures tarifs. Notamment Momondo et Skyscanner qui sont pour moi les meilleurs comparateurs de vol du marché. Nous les avons utilisé uniquement pour notre long vol. Ensuite pour le vol intérieur nous sommes directement passé par le site web d’Air Asia puisque nous devions réserver des bagages spéciaux pour nos housse de surf. (Même pour les bodyboarders!) 

Scooter

Une fois votre billet d’avion vous allez pouvoir commencer à rechercher les tarifs de locations de scooter. Avec Edouard, nous avons payé 80€ pour la location d’un scooter pendant 1 mois. Vous pourrez trouver des scooters pour moins cher encore mais nous avions des 125 cc avec rack*. Vous pourrez trouver des scooters à 50€ le mois mais sans rack*.

*Le rack est un support attaché au scooter pour le transport des planches.

Logement 

Pour le logement nous avons décidé de réserver 2 semaines via Booking dans un hotel du nom de Devata Giri. Pour 2 semaines nous avons payé 220€ pour une chambre 2 personnes avec 2 lits simple, soit 110€ par personne. A la suite de notre séjour, nous avons trouvé que notre hotel était extrêmement bien placé et nous étions à 5 minutes à scooter des meilleurs spots du Bukit. Nous étions au rez de chaussé de l’hotel avec une terrasse commune. Le personnel de l’hotel est très aimable et toujours disponible pour donner des petits conseils.

Devata Giri
La terasse de l’hotel

Point également positif, l’hotel met a disposition un frigo commun pour les clients. Vous trouverez également une laverie juste en face de l’hotel. Comptez à peu près 2€ pour vous faire laver, repasser et plier vos vêtements ! 

laverie-2
Laverie

A la suite des 2 semaines dans notre hotel, nous avons décidé de négocier le tarif directement avec eux plutôt que de passer directement par Booking. Nous avons réussi à négocier au tarif de 17€ la nuit pour une chambre 2 personnes. C’est un très bon tarif pour une chambre de qualité avec la possibilité de faire nettoyer sa chambre tout les jours.

Une fois sur place

Vous voilà arrivés à Bali après un voyage parfois long, pour ma part le vol était plus long que prévu puisque notre vol intérieur a eu 1h de retard. Mais finalement, nous n’avons pas beaucoup attendu puisqu’une fois arrivé à Jakarta, il fallait récupérer nos bagages, changer de terminal via la navette gratuite et ré-enregistrer tous nos bagages pour notre vol intérieur. Pour réaliser tout ça il fallait compter 2h. On en a donc profité pour faire le change dans un bureau de change à l’aéroport de Jakarta. J’avais pris 200€ en espèces et Edouard 400€. Personnellement je n’ai pris que 200€ car je possède un compte N26 avec une carte Master-Card qui me permet de payer et de retirer dans le monde entier gratuitement. Aucun frais de retrait, ni de paiement et aucun frais de carte, oui oui une banque gratuite en 2016 ça existe et c’est ici!

Edit du 22/12/2016 : La banque N26 propose toujours la carte MasterCard gratuitement mais ne propose plus les frais de retraits gratuits à l’étranger, compter 1,7% du retrait.

« Taxi !? »

Nous sommes arrivés à Denpasar après 27 heures de vol et de transit ! Il est 1 heure du matin, nous sommes fatigué et nous souhaitons arriver le plus rapidement possible dans notre Hotel ! Et bien malheureusement ce n’est pas fini pour vous, au contraire ce n’est que le début ! Vous souhaitez rejoindre votre hotel pour pas cher, la première idée qui vous vient à l’esprit c’est sans doute « Uber ?! » . Oubliez toute de suite, les chauffeurs Uber de Bali annulent votre commande. Effectivement, nous avons essayé de commander 3 Uber différents et les 3 ont annulés notre commande sans aucune explication !

Nous n’avons plus le choix, il faut utiliser les Taxis « classique ». Premier problème, nous sommes chargés, très très chargés ! Les Taxis classiques voulaient nous faire payé 300 000 roupies(20€) pour aller à Uluwatu ! Pour rappel, le tarif officiel était de 135 000 roupies (10€). Hors de question de payer autant pour ce trajet malgré l’heure tardive. Nous avons donc trouvé un taxi sans licence officielle pour 200 000 roupies (13€) avec un van, l’ideal pour le transport de nos housse de surf.

La carte de notre taxi ! L'idéal si vous arrivez tard et si vous êtes chargé.
La carte de notre taxi ! L’idéal si vous arrivez tard et si vous êtes chargé.

Après 20 minutes de trajet nous voilà enfin dans notre Hotel. J’avais prévenu la réception de l’hotel de notre arrivée tardive, aussi nous avons eu notre chambre très rapidement. Nos scooters avaient été déposés la veille par notre loueur.

Le repos bien mérité !
Le repos bien mérité !

Les spots

Il est temps pour nous de découvrir pleinement les spots du Bukit. Quelques heures après notre arrivée, dès 6 heures du matin nous étions levé pour aller surfer un petit Uluwatu d’un mètre de haut. La premiere surprise et « déception » était de voir qu’il fallait payer 5000 roupies pour se garer près du spot. Ce n’est pas beaucoup mais si vous êtes là pour le mois et que vous décidez de surfer Uluwatu tout les jours, ça peut vite vous revenir « cher ». Heureusement pour nous, les locaux nous laissaient passer sans payer quelquefois ! L’accès au spot est plutôt simple et nous n’avons pas eu de difficultés pour la mise à l’eau malgré la fameuse grotte d’Uluwatu. 

La gauche de Balangan – Raphaël Chelly

De manière générale nous avons surfé tous les spots du Bukit. Comme je l’ai dis précédemment Uluwatu était l’idéal pour commencer dans des conditions sympathiques et être prêts pour affronter les vagues world class de l’archipel Balinais. Nous avons beaucoup surfé « Impossible »*, « Balangan »* et « Uluwatu »* mais notre spot favoris était Impossible, nous avons eu des sessions mémorable et quelques frayeurs également… Personnellement je ne trouve pas les spots balinais « difficile » même avec une houle de 3 mètres, les vagues restent accessible. Soyez toute fois extrêmement vigilent lors de votre mise à l’eau et votre sortie sur les spots difficile comme Uluwatu par exemple. 

*Impossible, Balangan et Uluwatu sont des spots du Bukit

 

Laisser un commentaire